Les douleurs du tennis sont mieux récupérées par l'huile de CBD

Récupérer après l’effort avec le CBD

En tant que sportifs, à chaque entraînement intensif et/ou compétitions, vos muscles sont fortement sollicités et votre organisme puise dans votre réserve d’énergies.

Compte tenu des conséquences d’un effort physique sur l’organisme, il est important et essentiel de ne pas négliger la phase de récupération après l’effort.

Cette phase va permettre à votre organisme de se régénérer et va aussi permettre d’éviter toutes blessures musculaires : il est donc primordial de ne pas faire l’impasse dessus.

Comment faire pour récupérer ?

Après avoir fourni un effort physique important, la première étape consiste à se réhydrater en buvant jusqu’à une bouteille d’eau (par petites gorgées et non pas d’une seule traite) : lors de l’effort, l’être humain transpire et perd donc beaucoup d’eau mais aussi beaucoup de minéraux dont le sodium ou encore le potassium ; compte tenu de cette perte, il est ainsi préconisé de boire une eau riche en minéraux.

Outre une bonne réhydratation, il convient aussi de s’alimenter correctement juste après l’effort fourni : il est préconisé de privilégier après l’effort une alimentation riche en protéines mais aussi en glucides dits complexes (comme les féculents) en revanche les plats riches en graisses sont à éviter.

La récupération n’est pas seulement physique, elle est aussi mentale : en effet, récupérer nécessite d’être détendu et pour se faire, il convient après l’effort soit de marcher à faible allure, d’échanger avec ses partenaires soit de s’adonner à des exercices de respiration qui permettent de se relaxer et donc d’aider son organisme à retrouver une certaine paix intérieure.

Ce relâchement mental est d’autant plus important que pour récupérer après l’effort, une bonne nuit de sommeil est également fondamentale : véritable élément perturbant la qualité de sommeil, le fait d’être trop tonique ne permet pas un relâchement musculaire.

Pour avoir une nuit de sommeil réparatrice (rappelons que c’est la nuit que les muscles se reconstruisent), ne négligez donc pas l’étape de la relaxation (via le travail de respiration) ni celle des étirements avant le coucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier